PRÉPOSÉ À l’ ACCUEIL RECHERCHÉ À L’ÉCOCENTRE DE SAINT-JÉRÔME

PRÉPOSÉ À L’ACCUEIL RECHERCHÉ POUR L’ÉCOCENTRE DE SAINT-JÉRÔME

Les écocentres de la MRC de La Rivière-du-Nord sont à la recherche d’un préposé à l’accueil pour l’écocentre de Saint-Jérôme.
Souriant, qui aime travailler à l’extérieur, sait faire preuve de fermeté et d’entregent, doté d’endurance et d’une bonne forme physique, car en position debout toute la journée. Il est : dynamique, ingénieux, aimable, jovial, et intègre.

Sous l’autorité de la chef d’équipe, le préposé à l’accueil accueille les citoyens, les oriente sur le site, tient les statistiques sur l’achalandage et tri les objets aux fins de réemploi ou de recyclage.

Secondaire 5, permis de conduire ;
Avoir de l’endurance et être en mesure de soulever et déplacer des charges de 15 kilos.

Poste saisonnier permanent de jour, avril à novembre ;
35 heures
Dimanche au jeudi
Travail à l’extérieur ;
Lieu de travail : Écocentre de Saint-Jérôme ;

Le salaire et les avantages sociaux sont établis selon la politique de ressources humaines en vigueur.
Date d’entrée en fonction : Le plus tôt possible

Veuillez faire parvenir votre curriculum vitae par courriel à info@ecocentresrdn.org en indiquant le nom du poste recherché, ou par télécopieur au 450-304-1131, à l’attention de Mme Carole Charbonneau. Les demandes de renseignements téléphoniques ne seront pas acceptées.

Les écocentres de la MRC de La Rivière-du-Nord sont un milieu de travail stimulant et dynamique pour les personnes qui aiment le travail physique en plein air et le contact avec la clientèle, qui font preuve d’organisation et d’autonomie, et qui sont respectueuses de l’environnement et des personnes.

L’organisme Développement durable Rivière du Nord est mandaté par la MRC du même nom pour gérer les écocentres de Prévost, Saint-Hippolyte, Saint-Jérôme et Sainte-Sophie. Les écocentres récupèrent les matières exclues des collectes des municipalités, afin de les réemployer ou de les faire recycler, dans une approche de développement durable. Nos principaux défis pour les prochaines années seront, d’une part, de gérer un accroissement important du volume de matières et, d’autre part, de tendre vers l’autofinancement de notre organisme.

 
Imprimer  |  Retour  |  Accueil